Blason de la ville de Marignane - Retour à la page d'accueil
Inscription à la lettre d'informations
Association "Maryse pour la vie"

Marignane ville fleurie

Un Plan d’Amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticoles (P.A.P.P.H)

La ville s’est dotée en 2017 d’un Plan d’Amélioration des Pratiques Phytosanitaires et Horticoles (subventionné
à 80% par l’Agence de l’Eau) avec l’objectif de tendre vers le « zéro pesticide ».
La commune s’engage ainsi dans une démarche de préservation qualitative et quantitative de l’eau à l’échelle de son territoire.
Ce travail qui a réuni les services de la Direction Ecologie et des Espaces Verts est venu impulser un nouvel élan pour une gestion renouvelée du patrimoine communal.
Par ailleurs, l’abandon des pesticides induit aussi plus de travail manuel. C’était donc un challenge supplémentaire que devait relever notre service Espaces Verts pour travailler à effectifs quasi-constants. Pour les aider dans cette tâche, la commune a également commandé et travaillé sur un plan de gestion différenciée et un plan de désherbage.

Des choix éco responsables pour nos espaces verts

Des choix éco responsables pour nos espaces verts Ces choix se traduisent par une diminution des espaces engazonnés au profit de jardins secs,de plantations d’espèces méditerranéennes moins gourmandes en eau, mieux adaptées aux sols et aux conditions météorologiques et donc plus résistantes aux maladies et aux attaques d’insectes. Mais aussi, moins d’annuelles, plus de vivaces, des plantations en pleine terre plutôt que hors sol, l’utilisation d’un paillage végétal ou minéral limitant l’évaporation … autant de choix et méthodes qui réduisent les consommations d’eau.

Des actions auprès des enfants : récupérateurs d’eau de pluie et jardins bio

Des récupérateurs d’eau de pluie ont été mis en place dans les différentes écoles dans lesquelles se déroule un projet de jardin bio ainsi qu’au centre de loisirs. Ces récupérateurs (au nombre de 10) offrent la possibilité aux enfants de remplir leur arrosoir et leur permettent d’intégrer la notion de préservation d’une ressource qui tend à se raréfier, l’eau en Provence.
Ces activités de jardinage biologique en cultures associées ont intéressé 10 classes et le centre de loisirs (8 groupes de 15 enfants) sur ces deux dernières années. Au fil des saisons, les enfants préparent leur terre, leur compost, leurs semis et goutent aux joies de leurs récoltes tout en découvrant la biodiversité animale et végétale ainsi que le cycle de vie d’une plante.

Réduire et recycler nos déchets

La collectivité se veut éco exemplaire

Les déchets verts
La commune s’est engagée dans un programme de valorisation de ses déchets verts. Les tontes de gazon sont laissées sur place (mulching) sur la plupart des sites, hormis les terrains de foot et les rémanents sont broyés et réutilisés en paillis sur nos espaces verts. Ce sont ainsi près de 250 m3 de déchets verts (branchages et résidus de taille) qui ont pu être soustraits de la mise en décharge en 2018.
Un nouveau partenariat avec un maraicher agroécologique permet le recyclage des déchets de tonte, des petites tailles et du broyat de branches pour amender et fertiliser le substrat de sa future exploitation.
Quant aux marignanais, ils sont encouragés à traiter leurs déchets de jardin par compostage, grâce à la mise en place d’un tarif préférentiel sur l’achat de composteurs. Près de 500 foyers sont équipés par ce biais et la commune poursuit ses efforts pour un développement du parc au travers de la sensibilisation des enfants dans le cadre scolaire ou du tout public lors de manifestations telles que la semaine du développement durable ou des floralies.

Les papiers et magazines
Toujours avec l’objectif d’exemplarité, la commune a mis en place un dispositif de collecte des papiers et magazines sur ses bâtiments communaux (12 sites) qui fait appel au geste écocitoyen de l’ensemble du personnel communal. Cette collecte se pratique en régie, en dehors des circuits de ramassage de la Métropole (dont la compétence se limite à la collecte
des déchets issus des ménages). Ce sont pour 2018, 5 tonnes de papier qui ont rejoint les filières de valorisation.
Dans le même esprit, la commune a modifié ses achats de fournitures pour augmenter la part du papier recyclé dans sa consommation et répondre ainsi aux objectifs de la loi de transition énergétique.

Les piles, déchets électriques et électroniques et cartouches d’impression
Des partenariats ont été établis entre la commune et les organismes tels que Recylum pour la collecte des D3E (Déchets d’Equipement Electriques et Electroniques) et Corepile pour la collecte des piles usagées. 280 kg de D3E et 62 kg de piles ont été récupérés pour valorisation sur l’année 2018.
De la même façon, il est procédé sur l’hôtel de ville et autres bâtiments communaux, à la collecte des cartouches de matériels d’impression usagées avec un retrait trimestriel par le fournisseur, la Société Canon.

La lutte contre le gaspillage alimentaire
Des gâchi’pains ont été installés en 2018 dans 4 écoles de la ville et le centre de loisirs pour une prise de conscience individuelle sur le gaspillage alimentaire, d’abord sans qu’aucune sensibilisation préalable n’ait été conduite, puis après intervention et suivi des personnels accompagnants. Les résultats sont édifiants, après sensibilisation les volumes de
pain gaspillés ont été réduits en moyenne de moitié. Ces gâchi’pains ont poursuivi leur parcours sur les autres écoles de la ville pour un résultat tout aussi semblable et étonnant pour les enfants (et adultes) qui n’avaient pas mesuré la portée de leur comportement face à la nourriture.La ville envisage de poursuivre dans le cadre de l’opération « territoire zéro déchet - zéro gaspillage » conduite par la Métropole et de recourir aux services de 2 emplois civiques pour intensifier et soutenir l’action dans la durée.

La Ville de Marignane, en partenariat avec la Métropole Aix Marseille Provence, renouvelle le déploiement du compostage individuel.

Cliquez pour agrandirLa Commune de Marignane, et la Métropole Aix Marseille Provence, proposent aux Marignanais disposant d’un jardin, d’acquérir un composteur individuel.

Cette démarche éco-citoyenne fait partie d'une action en faveur de l'environnement. Il s'agit ici d'adopter "un bon geste" afin de le transmettre aux générations futures.

À quoi sert le compostage ?
L’objectif est de réduire considérablement le volume d'ordures ménagères en transformant des matières organiques en un terreau universel appelé compost qui contribue à enrichir la terre des jardins ou jardinières. En compostant on réduit de deux tiers le volume initial soit environ 40 kg de déchets en moins par habitant et par an. Pour plus d'informations, consultez le site http://www.trionsnosdechets-mpm.fr/compostage.

Comment obtenir un composteur individuel ?
Si vous désirez acquérir un composteur, VOUS DEVEZ VOUS INSCRIRE en envoyant un bon de retrait (téléchargeable ci-dessous) accompagné d'un chèque de 10 € libellé à l'ordre du Trésor Public à :
Conseil de Territoire Marseille Provence
Régie des Composteurs - DPCV
49, avenue du Docteur Heckel
13011 MARSEILLE


Le retrait des composteurs se fera à la suite d’un rendez-vous pris par les agents de la Métropole.

Actions en faveur de la sensibilisation

Un guide nature municipal

La commune emploie un agent territorial, guide nature missionné auprès de différents publics (centre de loisirs, écoles, associations, visiteurs marignanais ou extérieurs).
Sur l’année 2018 se sont près de 4000 personnes (enfants et adultes) qui ont participé à une ou plusieurs séances de sensibilisation ou autres manifestations.
Les sujets sont nombreux : découverte des milieux naturels, réalisation de potagers biologiques, compostage, apprentissage au tri sélectif, économies d’énergie…

Information des enfants et des adultes

Le guide nature s’applique, tout au long de l’année, à faire connaître la richesse des différents milieux naturels de la commune et à encourager la démarche d’écocitoyenneté, de respect de la propreté.
Les adultes sont informés au travers d’ateliers ou de manifestations ponctuelles telles que les Floralies.
Deux opérations de nettoyage (300 participants en 2018) sont organisées par an en partenariat avec les associations ratachées à la Direction Ecologie de la ville.
La semaine du développement durable (630 participants en 2018) mobilise des partenaires tels que :
Office de Tourisme, Associations de chasse, de pêche et de défense de l’environnement), Unités Gémapi de la Métropole, Société des Eaux de Marseille, GIPREB ...)

Concours des maisons fleuries

L'office de tourismeLa Ville de Marignane a confié à l’Office de Tourisme (dont le bâtiment a été entièrement rénové en 2018) l’organisation du concours communal des maisons et balcons fleuris.

Depuis 2011, le nombre de participants ne cesse d’augmenter pour passer de 15 en 2011 à 52 en 2018 (Balcons, maisons, commerçants,fleurissements collectifs).
Chaque année un prix départemental salue la participation de Marignane :
2011 : 3ème prix : maison avec jardin visible de la rue
2012 : 2ème prix : maison avec jardin visible de la rue
2013 : 1er prix : école pour le centre de loisirs
2014 : 3ème prix : décor floral visible de la voie publique
2015 : 3ème prix : décor floral visible de la voie publique
2016 : 3ème prix : maison avec jardin visible de la rue
2016 : 1er prix : commerces pour le restaurant la Crémaillère
2018 : 1er prix : Fleurissement collectif et projet collectif pour le jardin thérapeutique d’Envol et Garrigue.

En 2019, afin de s’adapter à MPG 2019, année de la Gastronomie en Provence, une nouvelle catégorie jardins potagers a été ouverte.

Vivre à Marignane

Mairie à votre service

Développement

Génération / Education

Culture / Sports

Menu d'accueil

Accès direct