Blason de la ville de Marignane - Retour à la page d'accueil
Inscription à la lettre d'informations
Association "Maryse pour la vie"

Sites naturels

Marignane vue de la colline
Parcours de santé

La colline Notre Dame

Altitude maximale 104 m
Surface accessible au public : 65 hectares


Composée d'une couverture calcaire reposant sur un matelas argileux datant du Crétacé terminal, (70 millions d'années), la colline pourrait renfermer des débris d'oeufs de dinosaures.

Après une déforestation liée au pastoralisme des Gaulois de l'oppidum, la colline rocailleuse est exposée au mistral et n'a vu se développer qu'une modeste culture d'oliviers et de vignes.

Actuellement, elle est recouverte par une garrigue basse se développant sous une pinède issue d'opérations de reboisement. La végétation du flanc ouest, sur lit d'argile humide, est composée d'essences de bord de rivière.

La zone humide de la Palun

Cette zone est constituée d'une mosaïque de milieux comprenant de la pinède, de la prairie sèche, de la prairie humide, de la forêt humide, des marais temporaires et des marais permanents.

Cette richesse de milieux est favorable au développement de 9 espèces d'Orchidées et à la présence de 250 espèces d'oiseaux (sédentaires et migrateurs hivernants ou nicheurs).

Surface : 200 hectares

Le canal du Rove

Les travaux de creusement du canal et de percement du tunnel ont commencé en 1910 pour s'achever en 1927 après 17 ans de travaux.

A cette époque, la vocation de ces ouvrages était de relier Marseille, port de commerce international, au Rhône, voie de pénétration fluviale au coeur de l'Europe occidentale. Il s'est (hélas) effondré en 1963, interrompant alors le passage des bateaux et de l'eau qui est devenue stagnante.

Le canal en chiffres :

  • Tunnel : 7,120 km
  • Canal : 14,75 km
  • Profondeur : 4 m

L’histoire du canal

La nécessité d’un canal
Ebauché par Louis XII au XVIème siècle, réenvisagé en 1820 puis en 1840, ce n’est qu’au début du XXème siècle...

L’eau du canal

Avant l’éboulement
Le canal était rempli par l’eau de mer venant de l’Estaque. Cette eau, salée et oxygénée, était propice au développement...

La vie dans le canal

La vie aquatique
Depuis 1963, la couleur de l’eau varie du vert au brun, en passant par le beige ou le rouge. Cette couleur est due...


Pont sentier Canal du Rove


Le tunnel

Le cordon littoral du Jaï

cordon littoral du JaïComposé de sables grossiers, fins et de limons, le cordon littoral sablonneux du Jaï sépare les étangs de Berre et de Bolmon. Il possède une végétation caractéristique adaptée au soleil, au sel, au sable et au vent. Il est traversé par 3 bourdigues, des canaux de communication et de pêche entre les 2 étangs.
Longueur : 5,5 km
Largeur moyenne : 200 m

Situation et histoire du Jaï

Situation :
Le Jaï est un quartier de Marignane situé dans l’angle nord-ouest de la commune, au bord de l’étang de Berre, entre la ...

La végétation

Le Jaï est un site d’un grand intérêt paysager et naturel, où se retrouve,t les influences du soleil, de l’eau, du vent...

La faune

Le site du Jaï, carrefour d’un milieu terrestre, d’un étang quasiment doux et d’un étang marin, est favorable à la vie d’une grande quantité...

Le sentier de découverte du littoral

Longueur : 15 km

Aménagé en 2006, le sentier de découverte du littoral de l’étang de Berre offre aux promeneurs, aux sportifs ou aux touristes une jolie balade à travers nos sites naturels, de l’etang de Berre à la colline Notre-Dame, en passant par le Bolmon.

Ce sentier, réalisé dans le cadre de la Convention territoriale d’objectifs, est doté de nombreux points d’observation et aménagements qui permettent à tous d’admirer les richesses de notre territoire.

Quelques exemples d’équipements

L’étang de Berre

Coucher de soleil sur l'étang de BolmonL'étang de Berre est le plus grand étang salé d'Europe. Il est entouré par 10 villes regroupant environ 240 000 habitants. Son bassin versant naturel couvre une surface de 142 000 hectares.

Il reçoit l'eau douce de petits fleuves côtiers comme l'Arc, la Touloubre et la Cadière. Il est salé grâce à l'eau de mer rentrant par le chenal de Caronte.

L'étang en chiffres

  • Surface : 15 500 hectares
  • Profondeur moyenne : 6 m
  • Profondeur maximale : 9 m

L’étang de Bolmon

Photo de l'étang du BolmonProlongement sud de son grand frère, l'étang de Berre, l'étang de Bolmon est moins salé que celui-ci car plus éloigné de la mer et recevant l'eau douce de la Cadière. Sa faune piscicole est moins riche en espèces marines mais recèle une nombreuse population de carpes. Ses poissons ainsi que les roselières le bordant attirent une importante population d'oiseaux aquatiques.
Surface : 600 hectares; Profondeur moyenne : 1,5 m
vue de l'étang

La géographie et géologie de l’étang

Géographie
L’étang du Bolmon est un plan d’eau d’environ 600 ha, pour une profondeur moyenne de 1 m, situé entre les villes de Châteauneuf-les-Martigues et Marignane.

La flore du Bolmon

La végétation amphibie
Alors que dans les milieux aquatiques stagnants doux, la végétation amphibie est composée de très nombreuses espèces...
cabane de pêcheurs

La faune

La faune des zones humides et des étangs est très riche en espèces et représente un rare patrimoine dans une région où la sécheresse est une des caractéristiques du climat.

Vivre à Marignane

Mairie à votre service

Développement

Génération / Education

Culture / Sports

Menu d'accueil

Accès direct