Blason de la ville de Marignane - Retour à la page d'accueil
Inscription à la lettre d'informations
Association "Maryse pour la vie"

Patrimoine

Musée Albert Reynaud - Arts et Traditions Provençales

Adresse

Façade du musée des Arts et Traditions Populaires de Marignane14 Rue Covet
13700 MARIGNANE

Entrée GRATUITE

Horaires des visites :
Du Lundi au Vendredi :
De 9 h 00 à 12 h 00
De 14 h 00 à 17 h 30

Réservations pour les groupes :
Musée : 04.42.88.95.36

Découverte des arts et traditions provençales / galerie d'art (expositions temporaires)
650 m2 d’exposition. Le musée datant de 1973 est installé dans une aile du
Château des Marquis de Covet (XVIIIème)
Collections variées : costumes anciens, objets usuels du siècle dernier, archéologie, art religieux, reconstitution de scènes provençales et historiques, histoire de l’aviation, 1ère et 2ème guerres mondiales.
Courriel : museemarignane.tradition@gmail.com

Musée Raimu

Ouvert depuis Septembre 2014, le Musée Raimu, installé sur le Cours Mirabeau, vous permet de marcher sur les traces de l'acteur.
Lors de visites vous découvrirez la beauté de ce chef d'œuvre dans lequel sont soigneusement rangés divers objets qui ont marqué la vie ou la carrière de Raimu. Une vie retracée au travers de nombreux documents issus de la collection personnelle de sa famille.

Le Musée est ouvert tous les jours, sauf le mardi et le dimanche matin, de 10h à 12h et de 14h30 à 17h30

Tarifs :
Adultes : 5 euros.
Etudiants et enfants de + 11 ans : 3 euros
Groupes : 4 euros.
Marignanais : 3 euros.

Tél : 04.42.41.52.10

L'oppidum

Classé monument historique

L’oppidum de la colline a été classé monument historique en 2004, témoignant ainsi de la richesse de ce site habité depuis le quatrième siècle avant Jésus-Christ !

A cette période, une tribu celto-ligure s’est installée sur la colline Notre-Dame de Pitié, une place-forte, située en hauteur, à la croisée des routes marchandes de l’Antiquité.

L’oppidum a constitué un petit village commerçant dès l’Age du Fer. On y a retrouvé des poteries, des amphores, des instruments agricoles… dont certaines pièces sont visibles au Musée de Marignane.

Le beffroi

Le Beffroi correspond à l’une des 5 portes percées lors de la construction du mur d’enceinte et du premier château, vers 1353.

Construit en 1516, il servira de maison communale, sera doté d’un clocher et d’une horloge pour devenir le siège du pouvoir civil.

Sur sa façade, on peut voir des symboles du compagnonnage.

Son horloge

Le mécanisme de son horloge originale, datant de 1643, est toujours en action : il est démonstration à l’intérieur du beffroi.

L’horloge actuelle date de 1740. Elle a pour particularité d’avoir deux cadrans et une seule aiguille. Elle est animée par un mouvement rotatif et alternatif et munie de deux tambours avec un poids de 7 kg pour le mouvement horaire et un de 20 kg pour le mouvement sonore. Ces poids descendent dans un puits de 12 m de profondeur. Le mécanisme a une autonomie de 2 jours.

La réhabilitation de ce système horlogé a duré 2 ans, de 1992 à 1994 et a été réalisée par l’association « Les amis du vieux Marignane ».

Le château des Covet

Le château des Covet, actuel Hôtel de Ville, est un bâtiment remarquable, construit en cinq périodes successives et achevé à partir de 1603 par Jean-Baptiste Covet, devenu seigneur de Marignane et ses descendants.

Le château, dont la façade est inspirée de celle du Palais Farnèse de Rome, est l’unique exemple de palais italien en Provence. Il possède une Cour d’honneur et un escalier du XVIIème qui conduisent sur des appartements seigneuriaux, d’inspiration baroque pour l’essentiel, richement décorés et ornés de fresques, avec plafonds à la française et imposantes cheminées. Le château est classé monument historique.

Inspiré des palais italiens



Les salons rouges


La cour carrée

L’Eglise Saint-Nicolas

L’Eglise Saint-Nicolas est au cœur de la vie de Marignane depuis l’époque du sacre de Charlemagne, vers l’an 800 !

Il s’agit sans doute du plus ancien monument de Marignane.

Depuis 1992, cet édifice paroissial est classée monument historique du fait de ses qualités architecturales, sa tour carrée, de style roman et de 22 mètres de hauteur, son art sacré, ou encore la présence d’un superbe autel en bois doré de style Renaissance offert par Louise de Savoie, mère de François 1er, en 1518.

Histoire de l'église

L’Eglise occupe une surface de 1 707 mètres carrés. Elle se compose d’une nef principale haute de 8,50 m. La longueur du sanctuaire, du chœur à la grande porte, est de 30 m ; les deux nefs latérales, hautes de 5,50 m sont longues de 26 m seulement.
Le sanctuaire, relativement spacieux, termine la nef principale, son beau pavage en carreaux de marbre blancs et noirs, datant de 1855, recouvre une grande partie des tombes dont les quelques unes des premiers âges.

On suppose que cette église, à l’origine, devait être un temps d’idoles dédié à Diane des Ephésiens, ainsi qu’on le voit par les têtes de béliers et d’animaux apocalyptiques, et autres emblèmes ou figures, rappelant l’architecture du paganisme et placés en culs de lampe au bas des arceaux.

Le retable

Le maître-autel (retable) est une merveille de la Renaissance, tout entier en bois doré, de 6 m de hauteur et 4,25 m de large, rempli de sujets divers, statues, statuettes, bas-reliefs au nombre de 18 à l’origine.
Ce retable aurait été offert à l’église de Marignane par Louise de Savoie en 1518, mère du roi François 1er. D’après la légende, cet autel serait une imitation de l’un de ceux de Sainte-Marie Majeure de Rome.

La Chapelle N.-D. de Pitié

La Chapelle Notre-Dame de Pitié a été édifiée après 1635, à la suite d’un vœu de la population de Marignane épargnée par de grandes inondations survenues cette année-là sur les rives de l’étang de Berre. Les fidèles y déposèrent une statue de la Vierge ainsi que de nombreux ex-voto et s’engagèrent à ce qu’une procession solennelle ait lieu dans la ville chaque 7 septembre.

La chapelle est bâtie sur l’emplacement d’un village protohistorique, occupé entre le IVème et la fin du IIIème siècle avant JC.

L'hommage à la vierge

Notre-Dame de PitiéElle a été édifiée à la suite d’un vœu émis dans des circonstances tragiques : cette même année, à la fin de l’été, après des pluies torrentielles et répétées, la Cadière déborda et inondant tout le territoire de Marignane. Dans le village, l’eau atteignit le 1er étage des maisons, faisant de nombreuses victimes, ce qui jeta la consternation et la misère dans le pays. Ce fut pendant ces terribles événements que le Clergé, les notables et l’ensemble de la population émirent le vœu mémorable que sitôt les eaux retirées, en reconnaissance, une chapelle serait construite au sommet de la colline, sur l’emplacement d’un édifice plus ancien et qui deviendrait le sanctuaire de la vénérable statue de la vierge se trouvant à l’église de Marignane. Ce vœu prévoyait également un ermitage attenant, destiné au gardiennage des lieux ; il stipulait en outre, par une promesse formelle, que chaque année, à la même époque, au soir du 7 septembre, veille de l’anniversaire de la nativité de la vierge, la statue serait descendue à l’église en procession solennelle, pour être remontée 15 jours plus tard, le 21 septembre, jour de la St Mathieu. A ce jour, cette manifestation a toujours lieu.

La Chapelle Saint-Joseph

Fin du XVIIème siècle.

Edifice classé monument historique, la Chapelle Saint-Nicolas a été entièrement réhabilitée en 2003 et rebaptisée Chapelle Saint-Joseph.

Sa position sur un monticule légèrement surélevé par rapport à la plaine lui confère un rôle de signal et d’accueil pour le voyageur venant du Nord. La Croix du Jubilé de 1769 souligne cette vocation.

Le couvent des minimes

Installés à Marignane à partir de 1648, les Pères Minimes soulagent les pauvres et enseignent aux enfants dès 1701.

Le couvent fermera se portes lors de la Révolution et sera par la suite transformé en cellier avant de devenir, en 2002, l’actuelle Maison des associations, service municipal à destination des associations de notre ville.

D’une superficie de 800 m2, répartis sur deux niveaux, le couvent offre un large espace mis à la disposition des 270 associations de la ville : salles de conférences, expositions, etc.

Vivre à Marignane

Mairie à votre service

Développement

Génération / Education

Culture / Sports

Menu d'accueil

Accès direct