Blason de la ville de Marignane - Retour à la page d'accueil
Inscription à la lettre d'informations
Association "Maryse pour la vie"

Histoire en bref...

Marignane antique

Les premiers marignanais étaient…

des dinosaures : des iguanodons, bestioles étonnantes de 10 mètres de longueur et 5 mètres de hauteur !...

Puis les hommes préhistoriques ont vécu à Marignane : en témoignent les vestiges antiques d’un oppidum sur la colline Notre-Dame de Pitié, datant de quelques siècles avant J-C.
Entre Celto-Ligures et Phocéens, Marignane n’a véritablement vu le jour qu’avec l’occupation romaine, sans doute durant les premiers siècles de notre ère, où son site aurait pu être celui d’un domaine appartenant à un général ou patricien romain nommé Marinius, ou Marinien.

Il faut attendre le XIème siècle...

pour voir paraître le nom de Marignane dans l’énumération des fiefs de la puissante Seigneurie des Baux, et dans l’énumération de comptoirs de commerce du sel de l’étang.

Hugues des Baux fera construire un château féodal que le territoire communal au siècle suivant, et il fortifiera l’ancien hameau agricole, qui compte déjà au XIIIème siècle plusieurs centaines d’habitants, vivant de l’agriculture, ainsi que de la pêche, du sel et du varech de l’étang.

Marignane médiévale

Le château des Covet

Château des Covet - actuelle MairieMarignane et ses terres passent en de nombreuses mains par héritage ou vente jusqu’à leur rattachement au domaine du Comte de Provence au XVème siècle, puis à ses Gouverneurs issus de la Maison de Savoie. En 1603 et jusqu’à la Révolution les terres de Marignane appartiennent aux futurs Marquis de Covet, dont l’un des derniers représentants n’est autre que le beau-père du célèbre Mirabeau, lui-même époux d’Emilie de Covet-Marignane.

Les Covet vont aménager et embellir le superbe château, (devenu Hôtel de Ville), notamment sa façade au XVIIème siècle, tandis que plusieurs édifices religieux sont construits ; outre l’ancienne église Saint-Nicolas (construite du IX au XV ème siècle), les chapelles Notre-Dame de Pitié (1635), Saint-Nicolas (1695), Sainte-Anne (1710, aujourd’hui démolie) et le Couvent des Minimes (1695).

Les grands personnages de l'époque


Emilie Covet
Mirabeau

L’histoire aéronautique de Marignane

Elle débute en 1910 avec le vol du 1er hydravion au monde.

L'aéroport

Photo hangars de l’aviation civile A partir de 1921, l’aéroport de Marignane propose des lignes intérieures puis des liaisons internationales à partir de 1923, date à laquelle Marignane s’ouvre réellement au trafic aérien commercial. Après la destruction des installations durant la ée guerre mondiale, la CCI reconstruit et répare la plate-forme et le trafic reprend dès 1946, avec 100 000 passagers. Et c’est le début du développement de l’aéroport qui abandonnera son appellation de « Marseille-Marignane » pour « Marseille-Provence » en 1986.

La sécurité civile

La base aérienne de la Sécurité civile avec ses célèbres bombardiers d’eau est créée en 1963.

L’hélicoptère

Le choix de l’implantation de l’usine aérospatiale de Marignane date des années d’avant-guerre. En 1939, elle prend le nom de Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Sud-Est. Les années 50 voient la spécialisation de Marignane sur les technologies de l’hélicoptère. Depuis, les succès se multiplient : Alouette II (1955), Super Frelon (1962), Ecureuil (1974), Super Puma (1980), Tigre (1991) et NH 90 (1995).

Histoire contemporaine

Du village à la ville

Le développement de la ville s’est déroulé sur quelques années, sous l’impulsion des grandes mutations industrielles qui ont propulsé de nombreux villages provençaux au rang de grandes cités.

Le développement de l’aviation sera la première étape de l’éveil économique de Marignane.

La réalisation de l’imposant complexe pétrochimique sur les bords de l’Etang de Berre est également une composante du développement de notre cité, mais également la cause, moins positive, de pollutions atmosphérique et aquatique.

Quelques dates clés :

. 1947 : création du « Bureau de bienfaisance »
. 1958 : aménagement du stade St Exyupéry
. 1967 : inauguration de l’avenue du 8 mai 1945
. 1967 : mise en service de l’avenue du Maréchal juin
. 1969 : création de l’Ecole municipale des sports
. 1977 : inauguration du stade du Bolmon
. 1979 : création de l’école municipale de musique
. 1981 : inauguration de la bibliothèque
. 1982 : création d’un atelier d’Arts Graphiques municipal
. 1986 : inauguration de la Halle des sports du Carestier…

Quelques chiffres :

. 5 000 habitants en 1959
. 14 000 habitants en 1965 (de nombreux rapatriés d’Afrique du Nord sont accueillis à Marignane)
. 27 500 habitants en 1971
. 31 000 habitants dans les années 80…
. 34274 habitants de nos jours

Histoire du carnaval

Le carnaval à  Marignane avant-guerreLe carnaval existait à Marignane avant guerre, sous la dénomination de « Corso Carnavalesque ». Il avait lieu le Mardi-Gras ;
Vers la seconde guerre, l’organisation de ce corso, fit l’objet d’une querelle de primauté entre deux associations rivales, qui entendaient s’en rendre maitre.
L’une, « la Musique Municipale » l’organisait durant la mi-carême, la seconde, « l’harmonie Marignanaise » pour le Mardi-Gras ;
Toujours est-il, qu’à la libération il fut mis bon ordre.
C’est ainsi qu’un patronage unique naquit : « La société Indépendante des Carnavaliers de Marignane », dirigée par Monsieur Albert Reynaud, dont l’activité inlassable contribue à préserver à Marignane cette sympathique tradition populaire.
Pour la petite histoire, dans les années 50, « l’association des Carnavaliers indépendants » avait son siège à la brasserie du château 8, cours Mirabeau.

Vivre à Marignane

Mairie à votre service

Développement

Génération / Education

Culture / Sports

Menu d'accueil

Accès direct